Bibliographie


corsaire-republique-1

BOB DENARD
CORSAIRE DE LA REPUBLIQUE
Avec la collaboration de Georges FLEURY
Aux éditions Robert Laffont

La vie comme un roman d’aventures du plus célèbre des hommes de l’ombre.

« Je déteste ce mot de mercenaire qui me colle à la peau, pour ce qu’il représente dans l’esprit des gens : un individu sans foi ni loi, prêt à se vendre au plus offrant, détruisant tout sur son passage, méprisant les populations qu’il est amené à côtoyer. La vérité est bien loin de ça. »

Et c’est la vérité que Bob Denard veut faire connaître par cette autobiographie. Cinquante années d’un combat commencé à quinze ans contre les nazis ont mené cet enfant des Landes dans de nombreux pays, pour défendre des causes auxquelles il croyait et des hommes qui avaient besoin de lui.

Le Robert Denard de l’Indochine devient ainsi Monganga, « le sorcier qui soigne les âmes » au Katanga, puis Mister Bob au Yémen, Gilbert Bourgeaud au Biafra, Henry Thomas ou Mustapha M’hadjou aux Comores… Il est mécanicien, policier, soldat, officier, médiateur, membre d’un directoire, conseiller, ambassadeur itinérant…

Mais, quelle qu’ait été sa mission, jamais Bob Denard ne s’est battu contre les intérêts de la France, la servant au contraire lors de conflits délicats. Car c’est aussi une autre histoire de la décolonisation et des luttes de pouvoir internationales, riche de révélations, que nous découvrons ici.

A l’heure où Bob Denard doit se présenter devant les tribunaux français, il nous livre un récit sans dissimulation, où l’on découvre un homme qui a cru en la force de l’engagement, de la fidélité et de l’honneur.

A l’occasion de la sortie de ce livre, le Colonel en avait offert un exemplaire à des amis et connaissances de son village, accompagné d’une lettre.

 

roi-de-fortune-1

BOB DENARD
LE ROI DE FORTUNE
De Pierre LUNEL

Aux éditions n°1

De coup d’éclat en coup d’État, Bob Denard aura tout gagné, tout perdu dans les déchirements de la décolonisation.

Aujourd’hui, « l’homme qui voulut être roi » a été chassé des Comores et vit exilé en Afrique du Sud.

Indochine, Maroc, Katanga, Yémen, Zaïre, Biafra, Kurdistan, Tchad, Angola, Bénin, Comores… il a choisi de vivre une aventure exceptionnelle qui n’a cessé de croiser les chemins de l’Histoire.

De quel singulier alliage cet homme aux multiples pseudonymes est-il fait ? Qui se cache derrière l’image – mythifiée ou abhorrée – de Bob Denard, alias Gilbert Bourgeaud, Antoine Thomas, Rémy Destrieux, Roger Dupuis, Bako, M’Hadjou, etc. ?

Pierre Lunel, remarquable auteur de L’Abbé Pierre, l’insurgé de Dieu, a voulu comprendre, sentir, recomposer la vérité derrière la légende convenue.

La confession sans détour ni complaisance consentie par Bob Denard lui a permis de tracer le portrait juste et flamboyant de cet homme hors du commun et la fresque surprenante de trente années d’Histoire.

Un document rare.

 

Journal de Marche du 1er Choc
sous le commandement de Robert Denard.
Acheter le livre

Malgré un grand nombre d’articles et de livres, de nombreux anciens du 1er Choc n’ont pas vraiment retrouvé ce qu’ils avaient vécu au Congo. Certains ont écrit n’importe quoi sur ce sujet.

Dans un souci d’honnêteté intellectuelle, à partir de leurs souvenirs, de quelques photos et de documents retrouvés dans les malles du « Vieux », ils ont essayé de comprendre ce qu’ils avaient fait, en espérant être le plus près possible de la vérité.

Ils ont écrit « Commentaires autour du Journal de Marche du 1er Choc ».

Ce n’est pas pour dire qu’ils étaient les plus beaux et les plus courageux, mais simplement pour témoigner. Tout lecteur de ce document, qui aurait des informations complémentaires ou des mises au point à faire sera le bienvenu. Pour cela qu’il contacte le bureau d’OPN.

Cela permettra de fournir aux historiens un document solide et crédible qui leur permettra de faire leur travail en connaissance de cause.

 MISTER BOB
Une fiction de 103 minutes
Réalisée par Thomas Vincent
D’après un scénario original écrit par Michel Sibra, avec Jean Guisnel et Philippe Denard
Avec Clovis Cornillac

1965. Robert Denard est un de ces soldats en rupture de ban qui louent leurs services auprès des régimes africains issus de la décolonisation.

Malgré le contexte de la guerre froide, c’est un aventurier plus qu’un idéologue. Il se sent à l’étroit dans la France étriquée du début des années 1960 et rêve d’un destin hors du commun. Lorsque Moïse Tshombé, Premier ministre du Congo, lui propose de prendre part à la guerre civile sanglante qui menace son gouvernement, il n’hésite pas. Après s’être assuré auprès des services secrets français qu’il n’enfreignait aucune chasse gardée, il s’envole pour le Congo.

Dès son arrivée sous l’équateur, Denard met sur pied une unité de mercenaires qui part guerroyer dans la jungle contre les rebelles simbas. En l’espace d’un an, les forces loyalistes épaulées par différentes unités de mercenaires parviennent à reprendre le contrôle de la majeure partie du pays. Mais au moment où la paix semble revenir, le jeune et ambitieux général Mobutu, ministre des Armées, prend le pouvoir à la faveur d’un coup d’État. Pour Denard, la situation devient inconfortable. A tort ou à raison, on le considère comme « l’homme de Paris », alors que Mobutu est « l’homme des Américains ». Contre toute attente, une entente se crée entre Denard et le jeune Dictateur.

Denard n’a pas encore les faveurs de l’establishment parisien et est avide de reconnaissance. Mobutu le sent et lui propose de travailler pour lui. Durant les mois qui suivent, Denard s’attelle pour Mobutu à la fondation de l’appareil militaire congolais. Il se voit confier l’autorité de fait sur une région entière qu’il convient de remettre en ordre après les ravages de la guerre civile. C’est également une période riche sentimentalement, car Denard vient de rencontrer l’une des femmes qui vont marquer sa vie.

Mais cette existence de notable ne dure qu’un temps. En juillet 1966, une nouvelle rébellion éclate. Cette fois-ci, il s’agit des séparatistes katangais qui veulent déposer Mobutu et ramener l’ex-Premier ministre Tshombé au pouvoir. Les « services » français soutiennent Tshombé contre le proaméricain Mobutu. Ils somment Denard de se retourner contre celui à qui il doit son ascension. La position de Denard est d’autant plus inconfortable que les Katangais, qui constituent l’élite de l’Armée nationale congolaise, sont ses frères d’armes depuis des années. Tentant de concilier les contraires, Denard voudrait convaincre les Katangais de rentrer dans leurs casernes et Mobutu de faire preuve de clémence envers les mutins. Il croit obtenir gain de cause, mais Mobutu le manipule et Denard se retrouve contraint de participer à leur anéantissement.

Dès lors, les jours de Denard au Congo sont comptés. Il comprend qu’il n’a d’autre choix que de prendre le parti de la France et de soutenir Tshombé qui prépare déjà un nouveau coup d’État. Mais Denard n’est pas de taille face au machiavélisme de Mobutu ou au cynisme qui préside à « la politique africaine de la France ». Il manquera y laisser sa vie et sera contraint de s’enfuir vers d’autres cieux. Sa carrière connaîtra d’autres champs de bataille, mais toujours il sera cet « homme qui voulut être roi », à la fois romanesque et dérisoire.

MISTER BOB est une fiction librement inspirée de faits réels.

SI ON TE DEMANDE TU DIRAS QUE TU NE SAIS PAS
De Katia DENARD
Aux éditions Anne Carrière

« Ce livre n’avait qu’un lecteur, un destinataire et un seul. Avec ce livre, je n’avais qu’un seul but. Que mon père le lise. Alors j’ai commencé à écrire et il est tombé malade. Maladie de la mémoire. Je me suis dépêchée, écrire devenait urgent. Vite avant qu’il ne sombre, que les mots ne deviennent des hiéroglyphes illisibles. Il était déjà trop tard, sous mes airs de lièvre shooté, je ne suis rien d’autre qu’une tortue. Et encore, pas une rapide. Alors, dans la lenteur de l’écriture, je l’ai fait vivre. Et plus je l’écrivais, plus il était vivant, plus jeune et en forme. J’ai continué d’écrire de plus en plus lentement pour le maintenir en vie. Ça n’a pas marché. J’en ai été la première étonnée. »

Ceci n’est pas une biographie de Bob Denard, juste le livre plein d’émotion, de douleur, de rage et de drôlerie d’une fille qui a mis des années avant d’en finir avec Oedipe.

Un portrait étonnant de l’homme qui fit sauter les gouvernements, servi par une écriture incisive où certains mots tombent comme des couperets et d’autres glissent comme une caresse.

Katia Denard, trente-huit ans, est la fille du mercenaire Bob Denard. Elle vit à Paris où elle exerce comme psychanalyste.

 

k7-corsaire-republique-1

BOB DENARD
Corsaire de la République
Documentaire vidéo
Réalisation Agnès et JC BARTOLL
Film Office
Acheter le DVD

Aujourd’hui, pour la première fois, le Colonel Bob Denard nous livre une vie remplie d’aventures illustrée par des images d’archives inédites et exceptionnelles !

Du Katanga aux Comores en passant par l’Indochine, le Maroc, le Yémen, le Zaïre, le Biafra, le Kurdistan, le Tchad, l’Angola, le Bénin, un véritable tour du monde emmené par Bob Denard, un homme à l’existence mythifiée par les uns ou abhorrée par les autres. Bob Denard appartient à une certaine mythologie, guerrière et tragique, celle des « chiens de guerre » dont le nom générique « mercenaire » a souvent rimé avec « décolonisation »…

LES MERCENAIRES FRANCAIS DE 1960 A 1990
De Walter BRUYERE-OSTELLES
Aux éditions NOUVEAU MONDE

Début des années 1960: en pleine décolonisation du Congo belge, la sécession du Katanga provoque un afflux de combattants étrangers. Parmi ces « affreux » (comme les surnomme la presse), les français sont les plus actifs. Ils entament une sorte d’âge d’or fait de coups de main et de coup d’Etat qui s’étendent sur tout le continent. Ils leur permettront de prendre entre autres le contrôle des Comores de 1978 à 1989.
Jusqu’à la fin de la guerre froide, ces « chiens de guerre » servent clandestinement les intérêts d’anciennes puissances coloniales désireuses de conserver une forte influence en Afrique. Le chef des mercenaires français, Bob Denard, fait l’objet d’une intense médiatisation.
Pour la première fois, cet ouvrage analyse l’action des combattants de l’ombre mais aussi le rapport à l’argent et à l’aventure, ainsi que les hiérarchies internes de ce groupe. En croisant les archives françaises et étrangères, les archives privées de Bob Denard – inédites à ce jour – et de nombreux témoignages de première main, l’auteur nous plonge, loin des clichés, dans la vie quotidienne de ces hommes qui vont de conflits en conflits. Certains sont jeunes et politisés, d’autres des guerriers expérimentés. Plusieurs cultures et générations s’entrecroisent: les baroudeurs, les « corsaires de la République », les « gangsters ».
Fer de lance de la lutte anticommuniste, relais des réseaux occultes de la Françafrique avant d’être désavoués par Paris, alternant fortune, gloire et défaites, ces « affreux » ne trouvent plus leur place dans le monde post-guerre froide: leur modèle sera bientôt remplacé par celui des sociétés militaires privées de type anglo-saxon.

Maître de conférence à Sciences Po Aix, Walter Bruyère-Ostelles est notamment l’auteur de Histoire des mercenaires, de 1789 à nos jours (Tallandier, 2011).

Jean-Claude SANCHEZ
LA DERNIERE EPOPEE DE BOB DENARD
Aux éditions PYGMALION

Jean-Claude Sanchez, ancien parachutiste des troupes de marine, est consultant en sécurité. Très impliqué dans le milieu associatif, il est responsable du journal de l’Union Nationale des Parachutistes. Son expérience, ses relations et sa réputation l’avaient conduit à être choisi par Bob Denard.

27 septembre 1995 : début d’un coup d’Etat aux Comores. Son instigateur : Bob Denard. Jean-Claude Sanchez fut l’un des principaux organisateurs du putsch. pour la première fois, il raconte le déroulement, de sa genèse à son apocalypse. Au fil des pages, le lecteur plonge dans l’atmosphère des préparatifs; il accompagne les équipes chargées de préparer le débarquement des mercenaires dans cette île paradisiaque de l’océan Indien; il assiste à l’arrivée des hommes d’assaut; il participe enfin aux « journées folles » qui précèdent le second débarquement, celui des troupes françaises.
Sur cette affaire d’Etat qui a fait couler beaucoup d’encre, voici donc un témoignage de premier plan et un éclairage nouveau. Il pourrait faire l’objet d’un roman ou d’un film d’aventures tant la réalité dépasse parfois la fiction.

baroud-1

HISTORIA SPECIAL
LES MERCENAIRES

1960 à 1980

Aux éditions Tallandier

last-1

Last of the Pirates
The search fot Bob Denard
De Samantha WEINBERG

A fascinating tale – part investigative reporting, part detective story intro events that go beyong thriller fiction.
Frederick Forsyth

baroud-1

Pierre CHASSIN
BAROUD POUR UNE AUTRE VIE
De Pierre CHASSIN, préfacé par Georges Fleury.
Aux éditions Jean Picollec, 2000.

Qu’est-ce qui peut pousser un Parisien de dix-neuf ans à prendre partie, les armes à la main pour l’Algérie française? Pour quelles raisons un étudiant, diplômé de Sciences Po, peut-il abandonner la préparation de l’ENA pour s’engager comme volontaire dans le Congo de Tschombé sous la bannière de Bob Denard ?

soldats-libres-1

François-Xavier SIDOS
LES SOLDATS LIBRES
LA GRANDE AVENTURE DES MERCENAIRES.
Aux éditions L’AEncre

Qui sont les mercenaires ?
A quoi servent-ils ?
Faut-il les condamner ?

Ce livre sans équivalent fait le point sur la passionnante tradition dont ils sont issus. Il sera utile a tous ceux qui souhaitent comprendre le phénomène mercenaire sans sacrifier à la facilité des idées reçues.

L’histoire des soldats libres est une formidable aventure, qui traverse les siècles en conservant toujours une actualité surprenante.

Elle est ici traitée au travers des principales personnalités qui l’ont façonnée. Soldats de fortune et d’infortune, ils ont jalonne l’histoire par leurs aventures et par leurs sacrifices.

De Xénophon à Bob Denard, ce sont près de vingt-cinq siècles d’engagements, de combats et de rêves vécus qui sont ici racontés.

tu-resteras-ma-fille-1

Hugues de TRESSAC
TU RESTERAS MA FILLE
Le nouveau combat d’un soldat de fortune.
Avec la collaboration de Michel BIDEAU
Aux éditions PLON

Soldat de fortune de la Rhodésie assiégée, officier de Bob Denard à l’assaut des Comores, seul survivant de la discrète intervention de celui-ci dans la reconquête du Tchad sur les Libyens, aux côtés d’Hissen Habré et d’Idriss Deby dont il nous révèle la dette vis-à-vis des mercenaires, navigateur solitaire quatre années autour du globe sur son voilier, enfin comédien à Paris, Hugues de Tressac à bourlingué avant de rencontrer l’amour de sa vie, Audrey, de l’épouser et d’avoir un enfant. Hélas, leur union s’avère éphémère. Influençable, Aubrey retourne chez ses parents qui interdisent à Hugues de voir sa petite fille. Chose extraordinaire, les soeurs d’Audrey ont agi de même avant elle. Alors commence pour Tressac la guerre la plus sale, face au système du divorce qui conduit à le priver de sa fille. Révolté par cette imposture, il songe à l’enlever à l’autre bout du monde. Ce document, récit véridique d’aventures liées à l’actualité, histoire tragique d’un amour fou, se termine par un plaidoyer saisissant pour une vraie justice a l’égard des pères séparés de leurs enfants.

Philippe SCHAUT, n’a pas servi au sein de notre groupe, sous les ordres du Colonel DENARD, c’est à titre exceptionnel que nous présentons son livre .

Philippe SCHAUT
POUR L’HONNEUR ET PAR FIDELITE
Préface du génral Christian PIQUEMAL
Roman-vécu
Aux éditions INDO EDITIONS

Ce livre raconte l’histoire hors du commun du lieutenant François MULLER, alsacien d’origine, déporté à Buchenwald pour actes de résistance sous l’occupation nazie. On le retrouve officier parachutiste en Indochine, chef de section à la 3 ème compagnie du 2 ème Batailllon Etranger Parachutiste, le fameux 2 ème BEP… Capturé le 19 novembre 1952 dans le secteur de Nghia Lo, en pays Thai, il arrache ses galons et parvient à être interné avec ses hommes au Camp N° 113. Un des nombreux camps de la » mort lente » du Vietminh où ses hommes et lui ont tout loisir d’apprécier la « Grande Clémence » du président Ho Chi Minh et où sévit le sinistre BOUDAREL. Mais loin de se résigner, François MULLER s’évade et, après une longue fuite à travers la jungle, il trouve refuge au sein d’une tribu de montagnards Hmongs qu’il va initier et former au combat afin de traquer leur ennemi héréditaire et commun : le Vietminh… Il y rencontre aussi l’amour sous les traits de Tien.

De retour en Métropole, désavoué par sa hiérarchie, François MULLER démissionne de l’Armée pour rejoindre Tien et continuer le combat en Pays Thai auprès de ses frères d’armes d’adoption, « Pour l’honneur et la fidélité »…

Pourtant François MULLER n’a jamais éxisté… Il est le subtil mélange de plusieurs personnages ayant vécu ces aventures durant la Guerre d’Indochine sous le fanion vert et rouge à la grenade à sept flammes de la Légion Etrangère. C’est cet esprit et ces aventures bien réelles que décrit si bien cet ouvrage à travers les aventures de ce lieutenant parachutiste de la Légion Etrangère…


 
©2008-2018 ORBS Patria Nostra - Tous droits réservés - Contact - Site réalisé par |iN| iNuage